Jean BAZAINE (1904-2001)

Prix / Price : 
- 2 000 €
2 001 - 5 000 €
5 001 - 10 000 €
10 001 - 25 000 €
+ 25 001 €

 

Composition, tapisserie d'Aubusson tissée par l'atelier Pinton.
Avec son bolduc, n°1/1.
1974.

 

Jean Bazaine, comme nombre de ses contemporains, a  toujours poursuivi une intense activité liée à l'art mural, dans des travaux à destination monumentale. S'il est surtout connu comme concepteur de vitraux ou de mosaïques, il a également réalisé des cartons de tapisserie, et ce, dès la fin des années 30. Ces réalisations rentrent dans le cadre d'un renouveau de l'art sacré dont Bazaine, surtout après la guerre, sera l'un des principaux protagonistes.

Néanmoins, les créations de Bazaine ne sont pas destinées qu’à des édifices religieux. Sa maîtrise de l’art mural s’est exprimée dans des commandes de mosaïques, pour le bâtiment de l’UNESCO ou la Maison de la Radio, mais aussi de tapisseries, tissées dans les Manufactures Nationales, ou à Aubusson, pour le Palais de Justice de Lille, ou l’Hôtel de Ville de Strasbourg. C’est dans ce contexte que s’inscrit la commande de la Fédération Française du Bâtiment, pour son siège, au début des années 70 à un artiste reconnu, presque officiel (Grand Prix National des Arts en 64, exposition au Musée National d’Art Moderne en 1965), qui y répondra par notre vaste composition rythmique et lyrique, chromatiquement homogène : malheureusement, le bolduc, effacé, nous prive du titre de l’œuvre, chez un artiste qui ne se voulait pas abstrait.



Provenace : Siège de la Fédération Française du Bâtiment

 

Hauteur (en cm) : 
270
Largeur (en cm) : 
870