Jean-René SAUTOUR-GAILLARD (1946-2016)

Sautour-gaillard ombres
Sautour-gaillard ombres
Sautour-gaillard ombres
Sautour-gaillard ombres
Sautour-gaillard ombres
Sautour-gaillard ombres
Prix / Price : 
- 2 000 €
2 001 - 5 000 €
5 001 - 10 000 €
10 001 - 25 000 €
+ 25 001 €

 

Ombres abbatiales,  tapisserie d'Aubusson tissée par l'atelier Legoueix.
Bolduc signé de l'artiste, n°1/1.
1997.

 

Elève de Wogensky à l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués, Sautour-Gaillard voit son premier carton tissé en 1971 par l'atelier Legoueix (une collaboration qui ne s'est pas démentie par la suite), et il multiplie ensuite les projets monumentaux, dont le plus spectaculaire est "Pour un certain idéal", tenture de 17 tapisseries sur le thème de l'olympisme (conservée au Musée de l'Olympisme de Lausanne). D' abord proche de l'abstraction lyrique, l'artiste réalise dans les années 90 des cartons à base d'assemblages de motifs décoratifs, de textures et de figures, apparemment superposés et comme unifiés dans le tissage.

Depuis le milieu des années 90, l’art de Sautour-Gaillard prend un nouveau tournant : à l’abstraction lyrique se joint son intérêt pour les textiles (qu’il collectionne : tissus coptes, péruviens, kilims,…, et assemble en collages) et une réflexion élargie sur les Arts : des fragments découpés dans les livres d’art viennent irriguer ses maquettes, permettant d’insolites confrontations, de textures, de motifs, de sources et d’influences…

 

Bibliographie :
D. Cavelier, Jean-René Sautour-Gaillard, la déchirure, Lelivredart, 2013, reproduite p.122



Hauteur (en cm): 
220
Largeur (en cm): 
230