Jean-René SAUTOUR-GAILLARD (né en 1946)

Prix / Price : 
- 2 000 €
2 001 - 5 000 €
5 001 - 10 000 €
+ 10 000 €

 

Rhapsodie pour un rideau de scène,  tapisserie d'Aubusson tissée par l'atelier Legoueix.
Bolduc signé de l'artiste, n°2/3.
1986.

 

Elève de Wogensky à l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués, Sautour-Gaillard voit son premier carton tissé en 1971 par l'atelier Legoueix (une collaboration qui ne s'est pas démentie par la suite), et il multiplie ensuite les projets monumentaux, dont le plus spectaculaire est "Pour un certain idéal", tenture de 17 tapisseries sur le thème de l'olympisme (conservée au Musée de l'Olympisme de Lausanne). D' abord proche de l'abstraction lyrique, l'artiste réalise dans les années 90 des cartons à base d'assemblages de motifs décoratifs, de textures et de figures, apparemment superposés et comme unifiés dans le tissage.

 

« La musique est toujours la base et la source de mon inspiration….Regarder les sons. Cela explique les titres que je donne à mes tapisseries. », confiera-t-il. « Rhapsodie pour un rideau de scène » permet une synthèse entre art tissé, art de scène, art vivant, art monumental,…Les tapisseries de Sautour-Gaillard exposées à  la galerie Inard en 1986 témoignent de l’évolution de l’artiste vers un style plus nerveux et coloré, mais dans une gamme chromatique encore limitée, proche d’ailleurs de celle de Prassinos.

 

 

Bibliographie :
D. Cavelier, Jean-René Sautour-Gaillard, la déchirure, Lelivredart, 2013, reproduite p.208


 

Hauteur (en cm) : 
153
Largeur (en cm) : 
174