Richard MORTENSEN (1910-1993)

Prix / Price : 
- 2 000 €
2 001 - 5 000 €
5 001 - 10 000 €
+ 10 000 €

 

Evisa, tapisserie d'Aubusson tissée par l'atelier Tabard.
Avec son bolduc, et l'étiquette de la galerie Denise René, n°3.
1960.

 

Très vite peintre abstrait, Mortensen s'installe à Paris en 1947, et expose bientôt, avec d'autres tenants de l'abstraction géométrique, à la galerie Denise René. Et, en  1952, avec le concours de François Tabard et de Vasarely s'ouvre à la galerie l'exposition "12 tapisseries inédites", où figurent, aux côtés de Le Corbusier ou Léger, des oeuvres de Deyrolle, Taueber-Arp ou Mortensen, qui sont ainsi les premiers peintres abstraits à être tissés : un nouveau mode d'expression est ainsi né (n'oublions pas que nous sommes alors dans l'outrageuse domination du "style Lurçat"), dont se réclameront ensuite Gilioli, Matégot ou Tourlière. La participation de Mortensen  aux "tapisseries René-Tabard" durera jusqu'en 1968, bien qu'il soit rentré au Danemark dès 1964. Les 14 tapisseries de l'artiste qui seront tissées reprennent ses grandes compositions géométriques, aux couleurs claires, vives et contrastées, aux grands aplats colorés, rendus avec bonheur par les liciers de l'atelier Tabard.

« Evisa », village corse, a une tonalité complètement abstraite (comme « Venise » ou « Cordoba »). Ici, c’est un collage de papiers découpés (un médium dont s’est beaucoup servi Mortensen, à l’image de Matisse) aux teintes franches mais volontairement limitées qui a servi de modèle.
Une tapisserie similaire est conservée au DesignMuseum de Copenhague.

 

Bibliographie :
Cat. Expo. Aubusson, la voie abstraite, Aubusson, Musée départemental de la Tapisserie, 1993

 

Hauteur (en cm) : 
158
Largeur (en cm) : 
226